Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Suite Fibonacci joliment visualisée

Le monde comme un mathème

La suite de Fibonacci est une suite d'entiers dans laquelle chaque terme est la somme des deux termes qui le précèdent. Elle commence généralement par les termes 0 et 1 (parfois 1 et 1) et ses premiers termes sont : 0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, etc

Les mathématiques sont de la métaphysique. Elles ne sont pas du réel et, par là, sont totalement transmissibles. Ce n'est pas moi qui le dit, mais Alain Badiou. Cette transparence nous sidère car on a tôt fait de la calquer sur le réel. Mais elle est irréelle et n'existe qu'en ce sens qu'elle nous permet de sauver les phénomènes. Ce monde n'existe pas hors nos constructions, nos fictions métaphysiques constituées d'a prioris, de schèmes, de symboles. Cette suite mathématique est purement constitutive de l'entendement, elle est un algorithme qui permet de constituer, en le visualisant, le réel. L'objet en soi est un fantasme théiste. Nous vivons dans un pur bonheur de scolastiques qui s'ignorent, dans l'ombre chaude de la caverne.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article