Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Le quart d'heure de folie des chats expliqué avec Simon's Cat

Les crises ponctuelles de folie des chats sont assez souvent le fait de chats d'appartement. La mienne par exemple, qui vit dans son jardin, n'a de cesse d'épier, de fureter, de chasser et n'a donc que peu de ces crises soudaines et foudroyantes. Le chat sédentaire compense ce manque d'activité par de soudaines décharges d'énergie sans raison ni finalités apparentes.

Pas de mystère, pour l'apaiser, il faut simuler son instinct de chasseur avec des jouets. Il ne faut pas les agiter sous le nez du chat car il y voit mal de près. Il doit s'imaginer que c'est une proie et donc, on agite le jouet loin de son museau, en l'air ou au sol. De temps à autre, il faut laisser le matou attraper le jouet pour ne pas qu'il se frustre et abandonne le jeu. Lorsqu'il l'attrape il libère des endorphines de plaisir.

Mon chat est un noctambule, il passe la nuit, par tous les temps, dans le jardin et joue un peu avec moi le matin. Pour un chat d'appartement, que faire la nuit alors que c'est son temps de prédilection. C'est un temps assez long d'adaptation a la vie diurne qui n'est pas dans sa nature d'où ces crises de folie dans la journée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article