Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serrages de paluches

Onze façons diférentes de se serrer la main

Dans la panoplie des serrages de main, il en est de mémorables :

- Ceux qui serrent la main trop fort à en écraser les doigts ; vous en ressortez tout ankylosé.

- Ceux qui ne prêtent même pas attention à vous, ne vous regardant même pas, continuant à discuter avec un autre.

- Ceux qui vous tendent négligemment la main gauche pour faire signe qu'ils sont occupés (même s'ils ne le sont pas)

- Ceux qui ne tendent qu'un doigt ou même le coude car ils pétrissent la pâte.

- Ceux qui vous font une vacherie en retirant leur main au dernier moment.

- En matière d'humour, il y a aussi ceux qui font le mouvement du joueur de baby foot, de bûcheron ou les pulsations pour faire penser au chirurgien.

- Ceux dont la main est molle, ou pire, moite avec un contact graisseux et froid.

- Ceux qui ne vous lâchent pas la main.

- Ceux qui mettent leur seconde main de façon effusive par dessus la première.

- Ceux qui mettent un temps fou à vous tendre la main alors que vous la tendez depuis un moment.

- Ceux qui ne vous la serrent pas pour vous embrasser.

- Ceux qui, pressés de serrer trop de mains, vous tendent à peine le bout des doigts de manière furtive.

- Ceux qui vous serrent la main en vous montrant ostensiblement leur paume.

- Ceux qui vous tendent la main trois heures avant, restant le bras tendu tandis que vous vous avancez.

- Ceux qui vous tiennent l'avant-bras ou vous agrippent le coude.

- Ceux qui posent leur main gauche sur votre épaule.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article