Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Avec ou sans maquillage

Etre sur le net, c'est s'exposer au grand vent des commentaires. Ce qu'évoquait Foucault dans L'archéologie du savoir : l'épuisement d'une époque en un incessant flux de commentaires, et de commentaires de commentaires, une économie du discours condamnée à ne jamais s'arrêter. S'exposer sur le net, c'est recevoir ça comme les vagues sur une plage effaçant inéxorablement les traces laissées, les lettres tracées. Les commentaires s'enflent d'eux-mêmes en un discours fractal répliquant les mêmes antiennes. On peut s'en rendre malade, en avoir la nausée de ce déploiement massif de moqueries lapidaires, de second degré oiseux, de réactions désobligeantes, de ces jugements péremptoires si promptement argumentés de vérités universelles. Cette vidéo ne maquille pas son message : sous cette cohorte jacassante de commentaires, un dogme, celui de la beauté parfaite, de l'intelligence absolue, de la normalité lisse. Ces insultes, moqueries, conseils, menaces, blagues blessantes sont issus d'une doxa normative (on pourrait dire une pensée unique, mais c'est un oxymore lexical), un carrousel tournoyant autour d'un mystérieux silence, celui de l'exclusion de l'autre, du différent.

You are beautiful - no matter how flawed you feel, no matter how upset you may about the way you look or how hard you find it to make friends, or be confident. Believe in yourself, and never let anyone tell you're not beautiful - not even yourself.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article