Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si vous commencez à fredonner l'air de Game of Thrones

Ces airs que l'on sifflotte, l'air de rien, et qu'on se passe de l'un à l'autre et qui, tel un sparadrap collé à la chaussure, restent vrillés dans votre cerveau qui ne demande qu'à ressasser jusqu'à écœurement cet emplâtre auditif sur la banalité de l'ennui quotidien, ces airs n'en manquent pas...d'air. Le rickrollage trollesque qui fait qu'on bêtifie à fredonner une chanson serpentaire qui affleure la conscience, juste à peine, mais qui gratifie de manière virale, les proches d'un moulin à prières tantrique dont la vacuité n'a d'égale que le mal à s'en débarasser, est un lien social puissant. Ces reférents mélodiques obsessionnels sont des tocs sociaux signalant une communication horizontale fonctionnant d'autant mieux que le sens en est absent, un signifiant dont le signifié est insignifiant.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article