Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RATM en culottes courtes (Premier concert)

Rage against the public

C'est le lot commun. Ou bien c'était. Rares sont ceux qui commencent petits maintenant, inconnus, snobés, traités comme des musiciens de rue, d'une oreille distraire en passant. C'était le charme du rock, ce storytelling. Ah ! Commencer avec quelques potes dans un garage Un son tout pourri, lo-fi, qui cassait les oreilles, un son de lycéen tout plein de hargne. Elle est finie cette époque où tout est formaté, surproduit de manière merdique, léché de samples numérisés, calibré radio FM et voix surjouées de type The Voice ou La Nouvelle Star. Tout y est fait pour plaire donc rien ne plaît plus.

Ça vous forgeait un groupe de croupir dans le no man's land de l'indifférence. Ces petits groupes peaufinaient des compos dans l'ombre des ainés : The Who, The Beatles, The Rolling Stones, Joy Division, Nirvana. Ils jouaient sur des estrades et trois clampins se retournaient en dodelinant de la tête d'un air inspiré. De la hype de caniveau. Du rock de gosses effrontés et malhabiles. Le rock !

On regarde ça maintenant, après coup, en se disant "Putain, c'est culte quand même"...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article