Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le chewing-gum et la loi de Murphy

Pessimisme/Optimisme

La loi de l'emmerdement maximum : tout ce qui peut mal tourner va mal tourner. Manche à balai vers le bas, vous pouvez essayer de le redresser, vous allez forcément vous vautrer.

S'il existe au moins deux façons de faire quelque chose et qu'au moins l'une de ces façons peut entraîner une catastrophe, il se trouvera forcément quelqu'un quelque part pour emprunter cette voie, comme on peut voir ici avec ce chewing-gum collant.

C'est l'inverse du meilleur des mondes possibles de Leibniz si vilainement raillé par Voltaire qui était complètement passé à côté de la plaque (mais si on interprète ça façon Leibniz, on considérera que Voltaire avait la meilleure interprétation possible de sa philosophie).

Wikipédia

Dysfonctionnements similaires dus à la loi de Murphy :

  • « Le pire n'est jamais sûr. » amendée en « Le pire n'est pas certain, mais il n'est jamais décevant »
  • « Nul n'est parfait… surtout pas les autres. »
  • « L'informatique n'est pas une science exacte, on n'est jamais à l'abri d'un succès. »
  • « On peut toujours faire pire dans l'horreur. »
  • « Si quelque chose peut mal tourner, alors cette chose finira infailliblement par mal tourner. »
  • « Si, sur deux façons de faire quelque chose, au moins l'une des deux peut entraîner une catastrophe, il se trouvera forcément quelqu'un quelque part pour emprunter cette voie. »
  • « Un emmerdement n'arrive jamais seul (loi de l'emmerdement maximum). »
  • « C'est en imaginant que rien (ou plus rien) ne peut nous arriver, que tout peut nous tomber dessus (loi de l'emmerdement maximum). »
  • « C'est en imaginant que tout va nous tomber dessus que le pire reste "suspendu" jusqu'à ce qu'on imagine que plus rien ne peut nous arriver. »
  • « En traitant quelqu'un d'autre comme du « menu fretin », on risque un jour de se retrouver à sa place, ou pire (loi : la roue tourne). »
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article