Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Taper 165 mots à la minute

Doigté

Dans le dernier roman d'Haruki Murakami, "L'incolore Tsukuru Tazaki...", le narrateur raconte que, dans un train, il a trouvé deux doigts dans une boîte. Une des conjectures qu'il fait est que ces doigts appartiennent à une personne qui possédait six doigts à chaque main. Mais alors, la question qui se pose est de savoir pourquoi elle les a coupés. A priori, c'est mieux. Imaginez un pianiste ayant douze doigts. Et bien justement non, c'est inimaginable. Le cerveau n'a pas la capacité nécessaire à gérer ce nombre trop élevé pour lui. Il est congénitalement développé pour mouvoir 5 doigts à chaque main et pas un de plus. Un doigt supplémentaire ralentirait toute action par un schéma corporel trop lourd.

L'aisance comme on le voit ici, tient sans doute plus du cerveau que de la dextérité apparente. L'optimum de l'arc cérébral est atteint avec ce flux quasi robotique de données et d'actions.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article