Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le maitre du marbre

Carrare - Italie

Cette vidéo ne laisse pas de marbre

Les imposants blocs de marbre sont découpés en parallélépipèdes. On assiste ici à l'opération quasi-chirurgicale qui consiste à les détacher afin de les transporter. La manœuvre est littéralement orchestrée par un ouvrier qui guide deux grues par des gestes très précis pour manipuler avec délicatesse ces masses si lourdes et si fragiles à la fois, car par moments elle peuvent se casser mais c'est un cas rare (sic)

Pour obtenir des blocs de dimensions fixées, les Romains utilisèrent la méthode du « panel » en pratiquant dans le bloc choisi, le long de la ligne de taille, une saignée profonde de 15-20 cm dans laquelle s’inséraient des coins métalliques qui, après un martèlement continu, détachait des blocs de 2 m d’épaisseur.

La vraie et grande révolution de la technique d’extraction arrive à la fin de 1800 avec l’invention du fil hélicoïdal et de la poulie pénétrante. Le fil d’acier est un câble de 4-6 mm de diamètre, obtenu par la torsion en hélice de trois fils. Les rainures ainsi formées par les torons ont la fonction de transporter et de distribuer, le long de l’entaille faite par le câble, l’eau et le sable siliceux qui sert d’abrasif. Le fil hélicoïdal long de plusieurs centaines de mètres, disposé en circuit fermé par l’intermédiaire de poulies fixées sur des supports, se déplace à la vitesse de 5-6 m/s et incise le marbre au rythme de 20 cm par heure. La poulie pénétrante est un disque d’acier muni d’une denture diamantée.

Wikipédia

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article