Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les groupies (Fangirls)

Vue façon documentaire animalier

C'est comme un rituel de passage, d'être la groupie de quelqu'un. Un people venu d'une autre planète qu'on idolâtre, qu'on adule (adulescent), qu'on veut toucher, palper, dont on veut approcher l'avatar terrestre. C'est un groupe (les Beatles, 1D, Tokio Hotel), un chanteur (euse) à peine sorti de ses couches (Bieber), un acteur et tutti quanti.

C'est un rituel de passage parce que les stars sont vite oubliées ma brave dame, jetées pour une autre plus dans l'air du temps. Quand on mûrit, on perd en admiration béate ce qu'on gagne en nostalgie béante. Les groupies deviennent ex-fan (des sixties), des veuves joyeuses qui ont dépassé le modèle en l'intégrant (ou le désintégrant, ce qui est sans doute pareil)

C'est un rituel de passage générationnel, moutonnier, grégaire. On ne peut adorer qu'avec des femelles du même âge l'image fantasmée (pléonasme) du père/fiancé idéal. Grand amour symbolique et collectif qui va façonner l'image de l'homme, à rebours.

C'est un rituel sexuel, une incarnation d'un désir aveugle a priori. Une image.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article