Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

L'obsession du selfie

Quelques films retouchés, façon selfie

Avant, on regardait dans l'appareil photo, on cadrait le monde pour tenter de s'approprier son instantanéité toujours évaporée. Maintenant, c'est l'appareil photo qui nous regarde en un basculement historial. Cela évoque le premier chapitre de Les mots et les choses de Foucault : "Le peintre est légèrement en retrait du tableau..." Par un habile jeu de miroirs, le peintre se représente avec ceux qu'il peint, excluant doublement le spectateur. Le selfie, c'est Velasquez dans le tableau. La thèse de Foucault était que ce tableau inaugurait l'apparition de l'homme dans le champ représentatif (et donc discursif). Le selfie marque son apparition en tant qu'élément du partage infini du virtuel. On n'existe dans ce monde que par cette ambiguité du "je me représente me réprésentant. je ne peux me montrer aux autres qu'en me regardant moi-même." La psyché est dans cet acte de dualité.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article