Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le poids des apparences

La scène se passe à Paris.

Cette vidéo n'est pas si simple à décrypter.

La première réaction consiste à dire qu'on est tous des salauds indifférents (syndrome du métro de Lille). La foule est indifférence, c'est une pâte molle. Si personne ne se distingue du troupeau panurgien, le déni de réel va faire l'affaire. Et l'affaire de tous. On passe, on ne s'arrête pas.

Un des commentaires de cette vidéo fait pencher un des plateaux de la balance :

"Cette vidéo ne veut rien dire. Les gens ne l'ont pas aidé au début parce qu'ils pensaient qu'il dormait, comme beaucoup d'autres SDF dans la rue malheureusement. Son "aidez-moi" n'est audible que parce qu'il a un micro. Alors qu'avec ses autres vêtements, c'est évident que sa situation était anormale."

Après, on peut lire toute une litanie de commentaires "humanistes" pour se déculpabiliser. On est tous un peu des superhéros derrière notre clavier. On ressort dans le froid de la rue et la fuite n'est plus un délit devant nos préoccupations quotidiennes.

Cette vidéo n'est décidément pas facile à décrypter, nous qui passons devant tous ces miséreux dans le métro, sur les trottoirs, dans les squats. Nous qui passons indifférents et qui, de temps à autre faisons une petite BA.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JER 08/05/2014 10:47

Parisiens ... tête de chiens